Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Voeux du Secrétaire Général du MFDC pour 2012

Posté par: Jean-Marie François Biagui| Jeudi 05 janvier, 2012 19:34  | Consulté 1490 fois  |  0 Réactions  |   

Déclaration du Secrétaire Général du MFDC :

Tous nos Meilleurs Vœux à Toutes et à Tous : Paix intérieure et autour de soi ; beaucoup de bonheur et de joie ; prospérité et succès en tout, pour soi et pour tous autour de soi ; paix définitive en Casamance et, au-delà, paix au Sénégal et dans la Sous-région

 Or, à peine avons-nous formé ces vœux pour l’année 2012, à l’intention de tous et de chacun, que, déjà, nous en éprouvons quelque goût d’inachevé.


C’est que notre pensée est inconsolable, qui va vers les familles qui ont passé la fête de Noël dans la tristesse ou la douleur ou, pire encore, dans le deuil ; et qui se préparent à fêter le Nouvel An dans les mêmes circonstances, par la seule volonté de l’absurdité personnifiée, doublée de la lâcheté tout aussi personnifiée.

Il se trouve qu’elle a un nom, cette absurdité personnifiée : Docteur Apakena, qui s’exalte, sans retenue, et revendique, avec triomphe, les derniers attentats perpétrés contre les positions de l’armée nationale à Kabemb et à Diégoune. Sous couvert du Cercle des intellectuels et universitaires du MFDC, il jubile, crie son triomphe. Et tant pis ! (semble-t-il éprouver) si la mort qu’il fait semer ça et là va faucher deux lycéens à Diégoune.

Les pauvres parents de ces jeunes victimes dussent-ils fonder leur espoir, sinon leur espérance, dans le devenir de leurs fils, fût-ce avec le rêve pudique mais légitime qu’ils pussent devenir des docteurs, comme le docteur Apakena, et voilà que, depuis le drame de Diégoune, ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer, au grand bonheur de l’absurdité et de la lâcheté personnifiées.

Devant l’histoire et la justice, Docteur Apakena et le Cercle des intellectuels et universitaires du MFDC, si tant est que ledit Cercle ne soit pas un singleton, répondront de leurs actes. NECESSAIREMENT !

Aussi, nous plait-il, en ce qui nous concerne, face à l’épreuve de paix en Casamance, d’espérer contre toute espérance.

Plaise donc à Dieu – et que, ainsi, il soit donné aux populations sénégalaises, notamment casamançaises, d’y croire, profondément,  pour alors agir en conséquence – que le prochain Président de la République soit aussi le Président de la Paix Définitive en Casamance.

Dakar, le 31 décembre 2011

Jean-Marie François BIAGUI

Secrétaire Général du MFDC

 


 L'auteur  Jean-Marie François Biagui
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Jean-Marie François Biagui
Blog crée le 30/12/2011 Visité 307118 fois 142 Articles 8076 Commentaires 22 Abonnés

Posts recents
Eux et nous, ou ce que révèle l’« affaire du zircon » en Casamance
Casamance : Communiqué du maquis du MFDC contre les fossoyeurs de la paix
Où l’on découvre ce que la démocratie n’est pas
Quand la RTS se couche, France 24 reste debout
Oser l’avenir
Commentaires recents
Les plus populaires