Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Oser l’avenir

Posté par: Jean-Marie François Biagui| Dimanche 21 mai, 2017 10:05  | Consulté 239 fois  |  0 Réactions  |   

C’est une belle chose que cette trouvaille géniale : Oser l’avenir.

Elle est politiquement prometteuse, tandis qu’elle vaut ‘‘engagement’’. Elle engage, en effet, résolument, et elle est signée Me Aïssata Tall Sall.

Oser l’avenir, n’est-ce pas d’abord et avant tout ne pas insulter l’avenir ?

C’est en tout cas faire le pari qu’une autre voie est toujours possible, en toutes circonstances.

Oser l’avenir, c’est toujours vivre, par anticipation déjà, pour devoir les actualiser bientôt, et à bon escient, les idées et les convictions dont nous sommes les porteurs.

Oser l’avenir, ça n’est jamais qu’accoucher, ici et maintenant, fût-ce dans la douleur, des forces qui participeront demain de la construction de notre avenir

Mais peut-être faudrait-il encore, comme nous, rêver en l’occurrence de ce que nous appellerions une addition politique, toujours plus large, toujours plus dynamique, toujours plus soutenue et toujours plus prometteuse.

Une addition politique qui n’exclue point, ni ne stigmatise, ni ne juge, ni ne condamne sans aucune autre forme de procès que cela.

Une addition politique qui embrasse et qui fait place.

Une addition politique qui embrase sous le « feu » de la République, la seule que nous ayons jamais.

Alors, et seulement alors, l’on pourrait compter avec nous en Casamance, de l’Est à l’Ouest, et du Nord au Sud, voire de l’extrême-Nord à l’extrême-Sud de la Casamance ; si l’on sait, cependant, que la Casamance a besoin plus que jamais de vrais porteurs de voix à l’Assemblée Nationale.

D’abord, pour que la Casamance en tant que telle ne soit plus, ni invisible, ni aphone à l’Assemblée Nationale ;

Ensuite, et surtout, pour y porter et y défendre, avec l’autorité qui sied, les intérêts de la Casamance, mais tous les intérêts de la Casamance ;

Et enfin, pour contraindre l’Assemblée Nationale à s’approprier le processus de résolution du conflit en Casamance, qui n’a que trop duré.

Dakar, le 21 mai 2017.

Jean-Marie François BIAGUI

Président du Parti Social-Fédéraliste (PSF)

 L'auteur  Jean-Marie François Biagui
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
 Les Commentaires sont desactivés.
 
Jean-Marie François Biagui
Blog crée le 30/12/2011 Visité 314577 fois 147 Articles 8083 Commentaires 22 Abonnés

Posts recents
1 – 1 + 1 = 1
L’éthique séculière appliquée, ou l’autre nom de la laïcité
Seule une « Solution Politique et Institutionnelle » au « Problème Casamançais » peut faire émerger une « économie de paix » en Casamance
Tout est-il permis au nom du « développement durable » de la Casamance ?
Stupide !
Commentaires recents
Les plus populaires