Divers sujets font le menu des Quotidiens

  • Source: : APS | Le 11 octobre, 2017 à 10:10:45 | Lu 880 fois | 2 Commentaires
content_image

Revue de Presse

Divers sujets font le menu des quotidiens parvenus mercredi à l’APS, dont l’ouverture, la veille, à Dakar, d’un Salon international d’e l’habitat. "La démocratisation de l’accès aux logements sociaux préconisée" lors de cette rencontre dont la cérémonie officielle d’ouverture a été présidée par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, rapporte le quotidien national Le Soleil. Macky Sall ’’souhaite que la production des unités d’habitation passe de 10.000 à 30.000 par an dans les prochaines années. C’est dans cette optique qu’il a recommandé l’introduction de nouvelles technologies adaptées à nos réalités pour accélérer la marche vers la démocratisation de l’accès à l’habitat", écrit Le Soleil.

"Des habitations en hauteur attractives garantissant confort et sécurité. Tel est le souhait du chef de l’Etat, Macky Sall", note Sud Quotidien. "Macky dessine son type d’habitat", peut-on ainsi lire à la une de ce journal. "L’évolution rapide de l’urbanisation accentue les problèmes de logements. En 2013, le déficit en logements était de 300 mille unités" au Sénégal, "alors que l’offre n’excédait pas 5 mille logements par an", observe le journal Le Quotidien.

"Mais selon le président Macky Sall, l’Etat du Sénégal a pris l’option de confier la satisfaction de cette demande aux promoteurs immobiliers", ajoute ce journal, faisant état de "besoins en investissements" de l’ordre de "120 milliards de francs CFA par an". L’évocation de ce sujet d’ordre social même de grande importance n’élude pas tout à fait l’importance de l’actualité politique dans les quotidiens, à l’occasion mâtinée à la sauce judiciaire. Enquête se fait ainsi l’écho de la "colère des avocats de l’Etat", liée à l’affaire de leurs honoraires dans l’affaire Karim Wade, du nom du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, condamné pour enrichissement illicite. "L’Etat nous a trahis", déclarent ces avocats qui courent derrière le paiement de leurs honoraires, dans des propos relayés par Enquête. Le Témoin quotidien cite des "ténors" des barreaux de Dakar et Paris, Mes Félix Sow, Yérim Thiam, El Hadj Diouf, William Bourdon, Simon Ndiaye, entre autres.

Ce journal fait savoir qu’une convention ou contrat lie les deux parties, document dans lequel "l’Etat s’était engagé à payer 25% à chacun des avocats sur les sommes qui auraient été recouvrées au terme de la procédure". Le Témoin quotidien signale que devant le non-paiement de leurs honoraires, les avocats menacent de se retourner contre l’Etat "accusé de violer sa signature". "L’Etat pris dans le piège de l’argent de Karim Wade et Cie", renchérit L’Observateur.

"Tel est pris qui croyait prendre", écrit le même journal, appliquant l’adage à "l’Etat du Sénégal, qui assiste aujourd’hui à un retour de bâton dans le cadre de la traque des biens mal acquis". "Après avoir crié partout que l’Etat a recouvré 50 milliards de francs CFA dans le dossier Karim Wade et Cie, aujourd’hui, Macky Sall fait face à la colère des avocats qu’il avait engagés pour plaider la cause de l’Etat", écrit L’Observateur. Il précise que Me Félix Sow et Cie "réclament 12 milliards de francs FCFA, c’est-à-dire 20% du montant global et 2% de la somme recouvrée pour chacun des 10 avocats".

Or, si l’on en croit Libération, seuls quatre avocats de l’Etat du Sénégal étaient aux côtés de l’agence judiciaire après la plainte de Karim Wade devant la CEDEAO, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, "vidée en juin 2013. Et ce, durant toute la procédure". Des sujets proprement politiques sont évoqués par d’autres quotidiens, dont Vox Populi, qui annonce que le pouvoir est "prêt à des concessions pour amadouer l’opposition" et enclencher le dialogue avec les partis concernés. Dans le même temps, Le Témoin quotidien annonce que l’ancien ministre Thierno Alassane Sall s’apprête à lancer son mouvement politique.

Il est désormais lancé "à l’assaut du +fauteuil+ de Macky (Sall)", affiche le journal. Pour le reste, les quotidiens s’émeuvent de la blessure de l’attaquant vedette des Lions du football, Sadio Mané, lequel est forfait pour la double confrontation contre l’Afrique du Sud, comptant pour le dernier tour qualificatif du Mondial 2018. Si Walfquotidien laisse planer un petit doute ("Sadio Mané boitille vers le forfait"), la plupart des journaux sont d’avis que l’attaquant de Liverpool ne sera pas de ces deux rencontres. BK/SD/MKB


Auteur: APS - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Octobre, 2017 (12:35 PM) 0 FansN°: 1
Les fausses déclarations du Docteur Kassé contre la LISCA et contre le Professeur émérite Mamadou Diop Mamadou Diop, Directeur de l'Institut du Cancer de l'Hôpital le Dantec : Ce que le doc Dr Kassé vient de déclarer sur les ondes de la TFM est très grave, parce qu’il n’a jamais été professeur. Dr Kassé dit qu’il a créé la LISCA c’est totalement faux, il était parmi les membres fondateurs comme tous les autres membres fondateurs. Il essai de minimiser le travail louable a tout point de vue de la LISCA en parlant d’une petite association. Cet homme est mauvais, je trouve malsain que cet homme à la moralité très discutable se permettre pour ses intérêts bassement personnels insinuer que le Professeur émérite Mamadou Diop Mamadou Diop, Directeur de l'Institut du Cancer de l'Hôpital le Dantec et son équipe n’ont réalisé aucun résultat. Si les sénégalais veulent savoir qui est le DrKassé, ils n’ont qu’à aller poser la question aux médecins et aux professeurs qui sont dans le système médical du Sénégal, et ils vous diront qui est véritablement le Dr Kassé. Si les sénégalais veulent savoir qui est Kassé, ils n’ont qu’à aller poser la question à la ligue sénégalaise contre le tabac LISTAB, ou il se passerait des problèmes graves de gestions. Kassé cherche à démolir la LISCA, il cherche à dire que le professeur Mamadou Diop Mamadou Diop, Directeur de l'Institut du Cancer de l'Hôpital le Dantec et tous les autres sont des incompétents, et que c’est lui seul qui sait, alors que…………… ? Dr Kassé a été chassé de la LISCA. Maintenant laissez-nous le temps de faire quelques recherches et nous reviendront vers vous. Il cherche tout simplement à harponner le nouveau ministre la santé Abdoulaye Diouf Sarr à qui nous demandons de se méfier, et faire très attention à ce faux type.
Anonyme En Octobre, 2017 (18:12 PM) 0 FansN°: 2
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com