Indifférence Généralisée … sous Macky Sall : Les Citoyens Font Dans La ... Passivité

  • Source: : Sud Quotidien | Le 15 mai, 2018 à 23:05:32 | Lu 2804 fois | 19 Commentaires
content_image

Indifférence Généralisée … sous Macky Sall : Les Citoyens Font Dans La ... Passivité

La condamnation du député-maire de Dakar, Khalifa Sall, celle du maire de Mermoz Sacré cœur, Barthélémy Dias, ou encore la pénurie d’eau dans la capitale sénégalaise, et tant d’autres choses qui faisaient jadis descendre les citoyens dans la rue semblent, à ce jour, passer comme lettre à la poste. Un constat d’ailleurs fait par certains acteurs politiques, à l’image du patron de Pastef, Ousmane Sonko, et de l’activiste-rappeur Kilifeu de “Y’en a marre“, qui ont tous senti tant soit peu un peuple «démissionnaire». Démission ou prise de conscience ?
 
Après l’arrestation du député-maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, ses partisans, sympathisants et souteneurs avaient promis de «rendre le pays ingouvernable» si leur mentor n’était pas libéré. Pour cause, ces derniers dénonçaient une «arrestation arbitraire» contre un potentiel adversaire du président Macky Sall, en 2019. Khalifa Sall séjourne en prison, depuis le 7 mars 2017, et doit y rester pour un moment encore pour avoir été condamné à une peine d’emprisonnement de 5 ans ferme, assortie d’une amende pénale de 5 millions de F Cfa, sans dommages et intérêts. Cela, sans que le pays ne soit «ingouvernable» comme promis, même si des manifestations sont initiées dans la capitale par certains inconditionnels et souteneurs du maire de Dakar. D’ailleurs, l’un de ses fervents défendeurs l’a rejoint en prison, en l’occurrence le maire de Mermoz Sacré cœur. Barthélémy Dias, qui avait promis de «ne pas laisser faire» tout en invitant les populations à se mobiliser au Palais de justice le jeudi 14 décembre 2017 pour, non seulement soutenir le maire de Dakar, mais aussi pour faire triompher la démocratie. Son mentor a été condamné sans mobilisation et/ou manifestation particulière, le 30 mars dernier.
 
Il en a été de même, lors de l’arrestation du fils de l’ancien président Wade, notamment Karim Wade. Certains membres de son parti, le Parti démocratique sénégalais (Pds) et autres souteneurs avaient promis le «feu» dans le pays en multipliant les manifestations en vain. Que nenni ! Les populations n’ont pas suivi et rien qui ressemble à du «feu» n’a été fait.
 
L’appel à manifestation lancé par l’opposition sénégalaise ainsi que certains mouvements citoyens, le jour de la modification de la Constitution visant à intégrer le système de parrainage, le 19 avril dernier, fait partie de ce lot de faits qui interpellent plus d’un. Même s’il a été constaté des confrontations sporadiques et de courts moments entre forces de l’ordre et des manifestants, il n’en demeure pas moins que l’afflux tant recherché par les initiateurs, en faisant des corrélations entre le 23 juin 2011 et le 19 avril 2018, n’a pas été atteint. Ce qui a poussé l’activiste du mouvement citoyen “Y’en a marre“, Kilifeu à être très remonté contre les Sénégalais. Le rappeur n’avait pas compris l’attitude défaitiste des Sénégalais, restés chez eux, alors que le président Macky Sall faisait passer à l’Assemblée la loi sur le parrainage des élections.
 
À l’en croire, ils sont tous simplement «complices» du chef de l’État. Bien avant le jour du vote de ladite modification, le patron du parti Pastef/Les patriotes, Ousmane Sonko avait averti que «si le peuple ne veut pas agir, moi, je le dis à tout le monde, je ne suis pas là pour jouer les martyrs pour mourir». En effet, en visite à Saint-Louis, le député non-inscrit à la 13ième législature avait averti que «le jour (du vote de la loi sur le parrainage), je serais là-bas mais si on se rend compte que le peuple ne veut pas suivre, je rentrerais chez moi et laisserais Macky Sall faire ce qu’il veut du pays».
 
Dans le même sillage, il a été noté aussi une certaine «passivité» des citoyens face à certaines situations, comme par exemple la pénurie d’eau de 2013, qui a duré près de 2 mois (septembre-octobre), ou encore l’actuelle pénurie annoncée pour 5 jours à compter du samedi 12 mai, sans oublier les nombreux cas de manque d’eau notés dans certains quartiers de Dakar. Ainsi donc, de plus en plus, les populations ne semblent pas emballées par les appels à manifestation des acteurs politiques et ne sortent pas dans la rue pour manifester contre certains manquements notés et contre ce que l’opposition considère comme «les dérives» du régime de Macky Sall. Prise de conscience des citoyens sur leur capacité à sanctionner avec leurs cartes d’électeur, ou simple déconnexion des acteurs politiques, incapables de mener un travail de conscientisation auprès des populations? Les analystes politiques et autres spécialistes ont du grain à moudre.

 


Auteur: Jean Michel DIATTA - Sud Quotidien






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (12)


Anonyme En Mai, 2018 (23:14 PM) 0 FansN°: 1
Tu es un pyromane , invite ta famille directe et large allez manifester on se chargera des hommages funéraires. Crois tu vraiment qu'un voleur et un assassin en prison dérangent les honnêtes citoyens du Sénégal.  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :frustre: 
Anonyme En Mai, 2018 (23:16 PM) 0 FansN°: 2
Non ils font dans la........lucidité  :contaan:  :sunugaal: 
Anonyme En Mai, 2018 (23:24 PM) 0 FansN°: 3
Du temps de Wade aussi c'était la même chose, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase c'est sa reforme constitutionnelle pour une dévolution monarchique. Les sénégalais vont réagir dans les urnes !!!



Poste 1, manifester ce n'est pas être pyromane, on peut avoir une opinion différente en démocratie et la défendre. Ce qui me dérange c'est quand on me dit que pour être voleur ou assassin il faut être de l'opposition quand on est du coté du pouvoir on a un permis pour violer la loi.
Anonyme En Mai, 2018 (23:28 PM) 0 FansN°: 4
Seneweb est pris en otage par des ennemis de Macky SALL. Ces derniers font feu de tout bois au moindre évènement. Ils pensent que chaque mouvement qu'ils vont sussiter va faire reculer ou chuter Macky SALL. Tout ce que Macky SALL fait comme changement relève du bon sens et dans le respect de la constitution Sénégalaise. Ceux qui pensent arriver au pouvoir par la guerrilla se trompent lourdement.
Anonyme En Mai, 2018 (23:30 PM) 0 FansN°: 5
L'opposition n'est pas crédible. Les acteurs politiques répètent toujours des slogans sans saveur; Et certains d'entr'eux ont été fabriqué par la presse. leurs militants ne peuvent même pas remplir un salon. s'agissant de y a n'a marre, aucun sénégalais ne souhaite que son fils soit comme ces gens là. Comment ces malades mentaux peuvent-ils mobiliser les sénégalais. Soyons sérieux. Le problème, c'est que les fils du pays ne se sentent pas à l'aise pour faire de la politique à cause de la presse qui n'est pas consciente de son rôle de régulateur de la vie politique et de précurseur du développement économique et social. Comment peut on tendre le micro à une personne comme abdoul mbaye et tant d'autres comme lui. Mes chers journalistes. Ils vous revient de faire ce pays. Vous en avez la capacité.Identifiez les gens compétents et orientez le choix des sénégalais avant qu'ils ne soit trop tard. Mamadou Oumar Ndiaye, Abdoulaye Bamba Diallo, Babacar Touré, Mama Less et j'en passe, encadrez vous jeunes frères journaliste et redémarrez ce pays. Bayilène thiakhane
Anonyme En Mai, 2018 (00:08 AM) 0 FansN°: 6
Vous me parlez du peuple de Waly vs Pape Diouf certainement ou celui de Balka gueye vs mod’lo..Oh je vois c’est celui de Tidjanes vs Mourides.So Sad
Anonyme En Mai, 2018 (01:12 AM) 0 FansN°: 7
Le peuple observe,comprend tout ei reste calme.

Un tsunami electoral se prepare;cette vague va emporter macky et son regime et il va degager dans la paix,aucune goutte de sang ne sera versé.
Reply N8 En Mai, 2018 (01:15 AM) 0 FansN°: 8
Tout a fait mon frere,carte rék moffi desse,mou abalgnou;
Anonyme En Mai, 2018 (02:33 AM) 0 FansN°: 9
Wade etait la depuis 12 ans et macky n.a fait que 4 ans. Donc les senegalais n.en ont pas encore vraiment marre
Anonyme En Mai, 2018 (04:17 AM) 0 FansN°: 10
Le peuples ne pas dup vous pensez que vous pouvez manipuler les sénégalais en raconte des contre vérité sur le président moi je sais que la majorité des sénégalais sont satisfaits le président et sur la bonne voie le Sénégal et en chantier tout le monde vois ce que Macky à fait en six ans
Anonyme En Mai, 2018 (08:08 AM) 0 FansN°: 11
Avec wade, le pouvoir etait quasiment a la rue, louwaynekh mou def, il est trop dans la democratie, decision majoritaire du peuple rek mo ko gnorone, autoriser les pro sa loi a droite, et les anti a gauche,les mibistres de wade etaient arrogants etc... Mais macky mom koufi thieupi thieupi, mou gnaf la thia kassoba, direct, l'autoritarisme, un point un trait, avec gnangal d'enfer.
D. En Mai, 2018 (08:26 AM) 0 FansN°: 12
Le Sénégal est un Etat de Droit et les sénégalais responsables ont élu Macky Sall à 65% pour conduire le pays sur la voie de l'émergence.





Les nihilistes et les partisans du chaos ne passeront pas !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com