Il aurait eu 45 ans : La dernière interview de Paul Walker : "Conduire vite, c'est un orgasme continu..."

  • Source: : Webnews | Le 12 septembre, 2018 à 18:09:23 | Lu 1550 fois | 0 Commentaires
content_image

Il aurait eu 45 ans : La dernière interview de Paul Walker : "Conduire vite, c'est un orgasme continu..."

Il venait d'avoir 40 ans, Le 30 novembre 2013, l'acteur trouvait la mort à bord d'un des bolides qu'il adorait. Quelques semaines avant, nous l'avions rencontré et il s'était confié longuement. Une interview qui résonne comme une funeste prémonition alors que le comédien aurait fêté son 45ème anniversaire ce 12 septembre 2018...

À quel âge avez-vous ressenti cette passion viscérale pour la voiture ?

Paul Walker : Enfant, dès qu'on me mettait dans ma poussette, je faisais le bruit d'un moteur avec ma bouche et je faisais semblant de tourner un volant virtuel dans mes mains ! Un cas désespéré ! Je pense même avoir appris à lire dans des magazines auto. Il y en avait toujours qui traînaient à la maison. Mon grand-père était pilote d'essai, pour moi, c'était un héros. Il a été le premier homme à atteindre la vitesse de 260 km/heure au volant d'une Ford Falcon ! Le soir, dans notre garage, mon père se penchait sur la mécanique de ses voitures. Il avait toujours le nez dans le moteur et les mains dans le cambouis. Mon père a été deux fois Gants d'or dans sa jeunesse. Aujourd'hui, il se fait des frayeurs en dévalant des pentes raides en montagne. Dans la famille, nous sommes tous fous de vitesse. Je pense même que c'est un vice...

Vous avez grandi en Californie où la voiture est indispensable vu les distances à parcourir...

J'ai grandi à San Fernando Valley, dans les quartiers populaires de Los Angeles. On se sentait un peu désoeuvrés dans ce coin-là. Le vendredi soir, les gamins s'amusaient à organiser des courses sur des parkings ou des routes pas trop fréquentées. Un Fast & Furious avant l'heure en quelque sorte ! C'est là que je me suis formé. Au milieu des pneus qui crissent, des vrombissements, des moteurs et bagnoles tellement trafiquées qu'on aurait dit des monstres sur quatre roues !

"Quand je monte dans un bolide, je n'oublie jamais que je suis humain''

À quoi ressemble le garage de Paul Walker ?

C'est mon domaine, mon univers, mon refuge. Je trouve mon pied en mettant le contact et en faisant jouer les pistons !(Rires.)Je possède sept BMW, deux Porsche, une Nova de 1967, une Chevelle 2 portes wagon, une Impala et une Malibu de 1964. Je suis fou aussi de mes Nissan Skyline R34 et R35. Il m'arrive parfois de me lever au milieu de la nuit pour les admirer. Je connais chacune d'elles par coeur ! Je pourrais presque les démonter et les remonter dans le noir avant un bandeau sur les yeux, façon commando !

Est-il vrai que vous avez failli devenir pilote de course avant de devenir acteur ?

Non ! Étrangement, quand j'avais 8 ou 9 ans, je rêvais plutôt de travailler dans la biologie marine et devenir le prochain commandant Cousteau. À l'école, j'étais arrivé à un point où je pouvais citer le nom scientifique en latin des coquillages, crustacés et autres bestioles que je croisais en me baladant sur la plage ! La mer m'offre des sensations extraordinaires. Notamment quand je fais du surf. D'ailleurs, je trouve des points communs entre le surf et la course automobile. Il est question en effet de concentration et d'analyse de l'environnement en une fraction de seconde. Une faute d'inattention sur l'eau et vous vous retrouvez brassé par les flots tel un vulgaire paquet de linge essoré. Sur la route, une mauvaise évaluation, la présence d'un élément extérieur que l'on n'a pas vu venir ou une trop grande confiance en soi et vous négociez mal votre virage... avec les risques que cela implique.

"La vitesse, c'est mon vice !"

Vous voulez dire qu'un excès de confiance peut vous envoyer dans le décor ?

Oui ! Mais ce n'est pas propre au sport mécanique. Quand je monte à bord d'un bolide, je n'oublie jamais que je suis humain. Que je suis faillible, donc. Beaucoup de gens me demandent ce que je ressens quand je conduis vite. Je leur réponds :'C'est un orgasme continu, mais un orgasme où vous ne devez pas fermer les yeux !'

Votre plus grosse frayeur sur la route ?

Je faisais des essais sur un circuit fermé. Quand j'ai négocié le premier virage, le compteur affichait 290 km/h. Soudain, j'ai commencé à sentir des grosses vibrations à l'avant de la voiture. Mon pneu avant droit venait d'éclater. J'ai bien cru que j'allais me prendre le mur ! Je suis revenu à l'écurie avec les mains qui tremblaient et des coulées de sueur froide dans le dos ! Mais la course auto, c'est comme le cheval, si vous tombez, il faut tout de suite vous remettre en selle.

"Les flics doivent rêver de coincer le chauffard de Fast & Furiouspour excès de vitesse !"

Combien de PV avez-vous eus depuis que vous êtes capable de conduire ?

Tout le monde s'attend à ce que je réponde :'Des PV, j'en ai eu des tonnes et on m'a même confisqué mon permis !'Pourtant, à l'heure où je vous parle, j'ai encore tous mes points sur mon permis de conduire ! Je suis assez malin pour ne pas me faire attraper. Je roule beaucoup dans Los Angeles. Je sais donc où se planque la police. J'ai aussi des copains avec qui j'échange des informations constamment. Dès que l'on voit un nouveau radar, on s'appelle. Les flics doivent rêver de me verbaliser pour excès de vitesse, se dire qu'ils ont coincé le chauffard deFast & Furious...Mais pour ne pas tenter le diable, j'ai trouvé un truc. J'essaie de conduire le plus souvent mon vieux truck. Au volant de ce machin, j'arrive péniblement à monter les côtes !

N'avez-vous pas peur de donner le mauvais exemple aux jeunes ?

C'est vrai que Hollywood glamourise la vitesse. Maintenant, faut-il nous tenir responsables dès qu'un gosse commet des imprudences au volant ? Le cinéma, c'est pour de faux, c'est de la fiction. J'ajoute pour finir - et ce message s'adresse aux jeunes - qu'avant de partir faire une virée en voiture, il faut avoir une pensée pour sa mère. Pendant des années, la mienne n'a pas fermé l'oeil de la nuit ou s'arrachait les cheveux parce que je faisais crisser les pneus de ma voiture en me rendant chez des copains. J'ai une fille aujourd'hui, je suis papa et je comprends mieux pourquoi elle réagissait ainsi.

Propos recueillis par Jules Demax et publiés en 2013 dans Public

 


Auteur: web - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com