Afrique: les 10 pays les plus démocratiques

  • Source: : RFI | Le 08 décembre, 2017 à 21:12:21 | Lu 15471 fois | 21 Commentaires
content_image

Afrique: les 10 pays les plus démocratiques

Les dix pays les plus démocratiques d'Afrique ne sont pas forcément les mêmes selon les deux index de référence mondiaux publiés chaque année. Pour l’Economist Intelligence Unit (EIU), on ne trouve que six démocraties « défectueuses » en Afrique, alors que l’ONG Freedom House pointe dix pays libres sur le continent, dont les scores n’ont rien à envier à la France, l’Italie ou les Etats-Unis.

La carte du monde en fonction des régimes politiques qui prévalent dans tous les pays, telle qu’elle est publiée par le Democracy Index de l’EIU, le bureau de recherche indépendant monté par le journal The Economist, en dit plus long que tous les grands discours, dès le premier regard. On y trouve d’un côté les continents largement démocratiques – Australie, Amérique du Nord et du Sud, Europe – et de l’autre les régions autoritaires – soit une large partie de l’Asie à l’exception de l’Inde, du Japon, de la Mongolie, des Philippines et de l’Indonésie.

L’Afrique, elle, offre le visage le plus contrasté, avec des points sombres marquant les régimes les plus autoritaires de la planète. Ainsi, au niveau de la Corée du Nord, la Syrie et l’Arabie saoudite, figurent la République démocratique du Congo (RDC), la République de Centrafrique, le Tchad, la Guinée équatoriale et la Guinée-Bissau.

Six démocraties « défectueuses », selon l’EIU

Aucun pays n’y est considéré par l’EIU comme une « démocratie complète » au même titre que l’Australie, le Canada ou les pays scandinaves. Au mieux, on trouve donc des démocraties « défectueuses », au premier rang desquelles l’Afrique du Sud et le Botswana, les deux seules à être les moins « imparfaites » d’Afrique, en raison de la solidité de leurs institutions démocratiques (Constitutions respectées, élections transparentes, contre-pouvoirs démocratiques). Viennent ensuite la Namibie, le Ghana, le Sénégal et la Tunisie. Soit 6 pays sur 54.

Tous les autres sont des « régimes hybrides » à mi-chemin entre le régime autoritaire et la démocratie. Ceux qui se classent parmi les plus avancés vers la démocratie sont le Mali, le Liberia et le Bénin sur la côte ouest-africaine, ainsi que Madagascar, l’Ouganda, la Zambie, la Tanzanie et le Kenya sur le versant oriental de l’Afrique.

L’index de l’EIU est connu pour être strict. Il ne distingue que 19 « démocraties complètes » dans le monde, sur une liste de 167 pays qui ne tient pas compte de certains Etats faillis comme la Somalie où les données statistiques ne sont pas disponibles. L’EIU a déclassé cette annéeles Etats-Unis de Donald Trump, pour les ranger dans la catégorie « défectueuse », en raison d’une « érosion de la confiance dans le gouvernement et les élus ». Cet index pointe par ailleurs une « récession démocratique » mondiale en 2016, avec des avancées dans 38 pays seulement, contre 72 pays marquant de moins bons scores, notamment en Europe de l’Est.

Dix pays « libres » en Afrique, selon Freedom House

L'index 2017 du bureau d’étude indépendant Freedom House aux Etats-Unis ne trouve pas non plus beaucoup de pays « libres » en Afrique. Il s’avère cependant plus précis s’agissant du continent, puisqu’il n’oublie pas les îles du Cap-Vert, Maurice ou Sao Tomé et Principe comme le fait l’EIU.

Du coup, sur la carte du monde de Freedom House, qui mesure les degrés de libertés publiques et de droits politiques, dix pays d’Afrique se distinguent comme « libres » (18% du total et seulement 12% de la population au sud du Sahara). Il s’agit dans l’ordre du Cap-Vert (avec un index élevé de 90, similaire à celui de la France, sur une échelle allant de 0 à 100), l’île Maurice (89, aussi bien que l’Italie ou les Etats-Unis), du Ghana (83, au même niveau que Panama), du Bénin (82, comme l’Argentine et la Corée du Sud), Sao Tomé et Principe (81), suivi par le Sénégal, l’Afrique du Sud et la Tunisie (78, un cran en dessous du Brésil), la Namibie (77, le même niveau que l’Inde) et le Botswana (72, à égalité avec le Pérou).

Le Botswana tend à usurper sa bonne réputation de démocratie africaine, en raison de « la mainmise qu’exerce le parti au pouvoir depuis l’indépendance et des tendances autoritaires de son président actuel, Seretse Ian Khama », note Freedom House.

Viennent ensuite les pays « partiellement libres » (41% au sud du Sahara et 49% de la population), dans lesquels se trouvent pêle-mêle le Maroc, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Niger, le Nigeria, le Kenya, la Zambie, la Tanzanie, le Mozambique, le Malawi, le Zimbabwe ou Madagascar pour ne citer qu’eux.

Une bonne moitié de l’Afrique se classe parmi les pays « non libres » (41% des pays au sud du Sahara et 39% de la population). Les pires scores sont ceux de l’Erythrée (3, le même niveau qu’en Corée du Nord), du Sahara occidental (reconnu ici comme un pays, 4), du Soudan du Sud (4), de la Somalie (5), du Soudan (6), de la Guinée équatoriale (8), de la République centrafricaine (10, au même niveau que l’Arabie saoudite), de l’Ethiopie (12), la Libye (13, qui n’est pas loin du score de la Chine) ou du Tchad (18, au même niveau que l’Iran), suivis par la République démocratique du Congo et le Burundi (19), la Gambie (20) ainsi que le Rwanda, le Cameroun et l’Angola (24, le même score que l’Afghanistan).

Les analystes de Freedom House pointent eux aussi les points marqués partout par les populistes et les autocrates. Le nombre de pays ayant reculé sur le plan des libertés publiques a été supérieur (67) à ceux qui ont fait des avancées (36) en 2016.


Auteur: Sabine Cessou - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (9)


Joekass  En Décembre, 2017 (22:30 PM) 0 FansN°: 1
Allez y demandez à Assane Diouf si le Sénégal est un pays libre.



Un pays ou critiquer le président te vaut un séjour en prison n’est pas un pays libre.



Un pays où la justice a pour mission d’ecarter Les opposants politiques ou l’esclave prétendants sérieux (Karim Wsde Kalifha Sall, etc) n’est pas un pays libre.



Un pays libre est un pays où la liberté d’ expression et d’opinion est garantie à tous les citoyens.



Il ne suffit pas d’organiser des élections et de changer les présidents par les urnes pour devenir une démocratie.



Salute
Reply_author En Décembre, 2017 (23:30 PM) 0 FansN°: 1
un pays libre n'en a pas moins des droits . assane diouf a insulté maky et à été libéré à son arrivée . malgré tout il continue à insulter de mère et de père des citoyens . son comportement aurait pu lui valoir d'être bastonne a mort sous d'autres vieux. assane diouf n'est ni le premier ni le dernier à critiquer macky. mais critiquer n'est pas insulter. l'insulte est une agression . kou saaga woone sa ndeye cela se baaye leegui nga khekhah mome
Reply_author En Décembre, 2017 (23:42 PM) 0 FansN°: 2
si assane diouf étais punie a cause de ces insulte envers le présidant , il tais alors depuis le début de son entrée au sénégal derrières les barrons. assener sur le président vos commentaire a la con ne mène nul part notre chers sénégal.
Reply_author En Décembre, 2017 (23:59 PM) 0 FansN°: 3
assane ne devait même pas être extradé parce qu'il a insulté macky. en france, aux usa tu fais la même chose au président, on te calcule pas... au sénégal le vrai problème c'est la justice. notre justice est aux ordres du président de la république. il y a aussi la télévision nationale qui est un outil de propagande du régime. je ne suis pas supporter de wade mais en démocratie, il nous a fait faire des pas de géant. macky cherche à nous ramener en arrière de manière subtile mais c'est le peuple qui ne va pas l'accepter. les acquis démocratiques qu'on avait en 2012 à l'arrivée de macky, ont baissé d'un cran durant ces 5 dernières années.
Reply_author En Décembre, 2017 (01:01 AM) 0 FansN°: 4
sur un autre thème : le carte du monde présentée en illustration est fausse.
l'afrique peut contenir les usa, l'inde et la chine. dans la longueur l'afrique peut contenir la russie. notre continent peut aussi contenir le canada ou l'australie.
le groenland semble énorme sur la carte mais dans la réalité il est plus petit que que l' egypte et le soudan réunis 2 166 086 km² pour le groenland contre 2 888 518 km² pour les deux autres voilà comment on nous conditionne à voir petit depuis des générations.
Reply_author En Décembre, 2017 (01:06 AM) 0 FansN°: 5
ton commentaire montre que le sénégal est un pays libre. tu sais, on sait repérer qui écrit quoi sur le net...
Anonyme En Décembre, 2017 (22:34 PM) 0 FansN°: 2
Allez y demandez à Assane Diouf si le Sénégal est un pays libre.







Un pays ou critiquer le président te vaut un séjour en prison n’est pas un pays libre.







Un pays où la justice a pour mission d’ecarter Les opposants politiques ou les prétendants sérieux (Karim Wade Kalifha Sall, etc) n’est pas un pays libre.







Un pays libre est un pays où la liberté d’ expression et d’opinion est garantie à tous les citoyens.







Il ne suffit pas d’organiser des élections et de changer les présidents par les urnes pour devenir une démocratie.







Salute



Signé Joekass
Reply_author En Décembre, 2017 (23:37 PM) 0 FansN°: 1
la guinee sekou toure est la plus demoncrate
Bouki Sine En Décembre, 2017 (11:39 AM) 0 FansN°: 2
le simple fait de prendre assane diouf comme référence est d'une aberrante stupidité ! c'est confondre démocratie et anarchie ! si assane diouf insulte ta mère, c'est de la démocratie, demander réparation c'est de la dictature ? comment peut-on être aussi inculte ! avant de parler démocratie, aprenez d'abord ce que veut dire démocratie !
Anonyme En Décembre, 2017 (01:17 AM) 0 FansN°: 3
Ndeyssane, l'africain est vraiment con. On lui vend du du rêve et du fantasme gratuitement. Que de divertissements ! Concentrez vous sur le développement. Les exemples sont là, Chine, Maroc, Corée du Sud à la genèse du dev dans les 90's, etc. La démocratie ne paiera pas vos factures, elle ne pourra pas donner au pauvre le droit de se soigner dans des structures de pointes au lieu de crever en toute ignorance dans des PPTEs. Réglons nos problèmes merde !
Anonyme En Décembre, 2017 (03:30 AM) 0 FansN°: 4
Le Sénégal a un peuple civilisé et réfléchi, ce qui n'est pas le cas de la majorité des pays du monde et d'Afrique. Les problèmes de gouvernance ne doivent pas faire oublier cela.
Anonyme En Décembre, 2017 (07:20 AM) 0 FansN°: 5
Oh que je suis content!!!!! Mais il faut préserver ça au Sénégal en cessant d'enfermer injustement les opposants, en ayant un système électoral fiable, un scrutin sincère et des médiats d'Etat équidistants des Partis politique!
Aziz En Décembre, 2017 (08:09 AM) 0 FansN°: 6
Au pays des aveugles les borgnes sont rois. Quel continent...
Anonyme En Décembre, 2017 (09:53 AM) 0 FansN°: 7
y'a encore du boulot pour que l'Afrique soit vraiment démocratique !
Anonyme En Décembre, 2017 (10:01 AM) 0 FansN°: 8
freedomhouse.org/report/freedom-world/freedom-world-2017
Anonyme En Décembre, 2017 (15:53 PM) 0 FansN°: 9
numéro 5 un opposant quand il détourne des biens publics passe devant le juge, c'est cela aussi la démocratie

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com