Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La lumière, rien que la lumière sur le « Protocole de Rebeuss » !

Posté par: Jean-Marie François Biagui| Dimanche 17 juillet, 2016 13:07  | Consulté 434 fois  |  0 Réactions  |   

Le présumé ‘‘Protocole de Rebeuss’’ de 2005 contraste d’avec celui supposé de 2016, par cela seul que le premier nous est présenté comme étant réel et formel, tandis que le second apparaîtrait plutôt comme raisonnablement probable.

L’un et l’autre n’en sont pas moins « justifiés » par la même finalité, la leur propre, à savoir : la libération selon deux volontés politiques (celle du président Abdoulaye Wade hier et aujourd’hui celle du président Macky Sall) de deux prisonniers (politiques), Messieurs Idrissa Seck et Karim Wade.

La « Lettre au Citoyen Sénégalais » que Monsieur Idrissa Seck vient de rendre publique a-t-elle pour objectif d’éclairer ou au contraire d’obscurcir ce contraste ? Elle est en tout cas une adresse politique. Et comme telle, elle s’adresse davantage à l’électorat sénégalais qu’elle ne daigne sonder ou convoquer l’intelligence des Citoyens sénégalais.

Or, cette dernière revendique en l’occurrence, plus que tout, et plus que jamais, la révélation de la vérité sur ces « affaires ». Entendu que la vérité, toute vérité, ne saurait se laisser entraîner, sous aucun prétexte, ni à des accommodements, ni à des concessions, encore moins à des compromissions.

En fait, la volonté politique ayant présidé à la libération de Monsieur Karim Wade participe du droit et du pouvoir de grâce du Chef de l’Etat. C’est que, en l’espèce, l’octroi ou le refus de la grâce est un acte souverain. Et en tant que tel, il relève du pouvoir discrétionnaire de celui-ci. De sorte que la qualité discrétionnaire de la mesure de grâce en faveur de Monsieur Karim Wade ne saurait souffrir aucune suspicion quant à sa valeur juridique (le président Macky Sall n’ayant usé ici que de son droit et de son pouvoir souverain de clémence). Peu importe donc le degré de sincérité de cette mesure de grâce, que par ailleurs cette dernière fût précédée ou non par une demande de clémence de la part de l’intéressé ou d’un tiers. Qui plus est, sauf à faire insulte à l’intelligence des Citoyens sénégalais, c’est là, et seulement là, que gît ad vitam aeternam toute idée de débat sur quelque protocole qui eût été à la base de l’élargissement de Monsieur Karim Wade.

En revanche, la volonté politique, dont le président Abdoulaye Wade s’était prévalu jadis pour faire extraire de prison Monsieur Idrissa Seck avant terme, c’est-à-dire avant son jugement, (cette volonté politique donc) avait été forcément gouvernée par des affects ou des inclinations (crypto-personnelles ou politiques) de son auteur. Il s’y ajoute que cette volonté politique du président Abdoulaye Wade avait dû rencontrer en l’occurrence au moins la volonté politique de Monsieur Idrissa Seck. Cela, les Citoyens sénégalais le soupçonnent, ils le suspectent même. A telle enseigne qu'ils en exigent une chose, une seule : la lumière, autre synonyme de la vérité.

Sous ce rapport :

Si nous concevons que le code pénal n’est jamais qu’une batterie de motifs propres à tenir en échec toutes volontés – fussent-elles politiques – portées au mal ;

Si ce que nous appelons le « Protocole de Rebeuss » existe, de manière formelle ou informelle ; si, en outre, il est le résultat de la rencontre de deux volontés politiques, celle du président Abdoulaye Wade et celle de Monsieur Idrissa Seck, dont l’effet immédiat consiste au moins en la libération de Monsieur Idrissa Seck, au mépris des motifs ayant conduit à sa détention ;

Et si, à la suite de cela, c’est une vérité de fait que cette libération de Monsieur Idrissa Seck, ainsi que nous le constatons ;

Alors, les Citoyens sénégalais attendent, pour en être définitivement édifiés, plus que la « Lettre au Citoyen Sénégalais » de Monsieur Idrissa Seck et davantage encore que le jury d’honneur qui y est préconisé.

Dakar, le 17 juillet 2016.

Jean-Marie François BIAGUI

Président du Parti Social-Fédéraliste (PSF)

 L'auteur  Jean-Marie François Biagui
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
 Les Commentaires sont desactivés.
 
Jean-Marie François Biagui
Blog crée le 30/12/2011 Visité 298200 fois 138 Articles 8073 Commentaires 22 Abonnés

Posts recents
Oser l’avenir
En Casamance il n’y a pas que le MFDC avec ses membres d’un côté et de l’autre tous les autres Casamançais
Seule la liberté est belle [Lettre à un Combattant de la liberté]
Seule la liberté est belle [Lettre à un Combattant de la liberté]
Seule la liberté est belle [Lettre à un Combattant de la liberté]
Commentaires recents
Les plus populaires