Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L’«Acte III de la décentralisation» ou l’acte majeur qui va consacrer la fin du conflit en Casamance

Posté par: Jean-Marie François Biagui| Samedi 26 octobre, 2013 12:59  | Consulté 2100 fois  |  3 Réactions  |   

 

Mouvement                                                                                                                      

pour le Fédéralisme  

et la Démocratie Constitutionnels

 

 

 

                                                                                                      
              --------        

        Le Président

  jmfbiagui@hotmail.fr

//jmfbiagui.seneweb.com

COMMUNIQUE :

 

L’«Acte III de la décentralisation»

ou l’acte majeur qui va consacrer la fin du conflit en Casamance

 

Le Mouvement pour le Fédéralisme et la Démocratie Constitutionnels (MFDC) considère l’«Acte III de la décentralisation» comme l’acte majeur qui va consacrer la fin du conflit en Casamance.

Et pour cause, l’«Acte III de la décentralisation» préconise que l’on admette que « la Région constitue l’échelon de mise en cohérence des outils de planification des actions de développement dans un espace socio-économique et culturel approprié par ses habitants. Elle forme, ainsi, un espace homogène au plan éco-géographique, historique, socioculturel et économique. Les Régions, issues du regroupement des départements, seront en nombre limité pour favoriser l’objectif de cohérence territoriale et régler le problème de l’émiettement territorial mentionné (…)  Ainsi, il est proposé le remodelage du pays en six (6) Régions : Casamance, Dakar-Thiès, Diourbel-Louga, Fleuve, Sénégal oriental et Sine-Saloum. Elles répondent aux fondamentaux pour structurer des territoires qui peuvent ainsi avoir une spécificité urbaine, industrielle, agricole, minière ou touristique, mais qui ne peuvent se passerd’un ou de plusieurs pôles urbains, seuls à même de cristalliser la personnalité régionale. Le principe de découpage « régional » repose, à la fois, sur l’identité des territoires, sur ses réalités naturelles économiques – en particulier sur l’armature de transport –, et s’appuie sur le rôle des villes. »

L’«Acte III de la décentralisation» prévoit en outre que la Région « pourrait être érigée en collectivité territoriale articulée à une échelle de gouvernance déconcentrée. Tout comme pourrait être considérée l’option consistant à faire de la région un cadre de coopération piloté par une assemblée composée des représentants des élus des départements qui la composent ainsi que des acteurs de la société civile et du secteur privé. » En d’autres termes, chaque Région disposerait d’une assemblée régionale et d’un président élus.

En cela, et à n’en point douter, l’«Acte III de la décentralisation» est la réponse par excellence à la revendication substantielle du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC). En effet, celui-ci revendique, au moyen de sa Plateforme revendicative adoptée comme telle lors de ses assises du 6 au 8 octobre 2003 à Ziguinchor, entre autres : la réhabilitation des six (6) Régions naturelles du Sénégal (Le Fleuve, Les Niayes, Le Ferlo, Le Sine-Saloum, Le Sénégal Oriental et La Casamance) ainsi que leur érection en régions ou provinces autonomes (juridiquement, techniquement et financièrement).

Autrement dit, avec l’«Acte III de la décentralisation», nous pouvons être sûrs que, non seulement l’Etat, quoique repensé et refondé de la sorte, ou à cause même de cela, demeurera intégralement préservé (l’unité et la cohésion nationales ne risquant en rien d’être égratignées), mais du point de vue du MFDC, cela sera perçu à la fois comme un symbole et comme un gage du commun vouloir de vie commune, à plusieurs Peuples, dans une seule et même Nation sénégalaise, et donc la Casamance bien comprise.

Qui plus est, l’«Acte III de la décentralisation» préconise que « la région de la Casamance (réhabilitée) sera le pôle pilote pour l’application de la réforme (éponyme). Elle fusionnera les régions de Ziguinchor, de Sédhiou et de Kolda, soit 28.350 km² pour 1.551.600 habitants. Territoire frontalier, par excellence, avec la Gambie, la Guinée-Bissau, la Guinée, la Casamance exerce un attrait considérable sur les plans paysager, culturel et socio-économique. Son isolement relatif a contribué à forger sa personnalité régionale. Le cadre naturel offre d’énormes potentialités tant pour l’économie rurale, industrielle que pour le tourisme: importantes ressources forestières, de nombreux chenaux et cours d’eau, une pluviométrie abondante, des bas-fonds, zone de prédilection de la riziculture. La Casamance, qui est un territoire en conflit depuis quelques années, exige une approche spécifique. Et, dans une perspective d’aménagement du territoire, l’enjeu le plus important est une meilleure intégration de cette région dans l’espace national et l’affirmation de sa position géostratégique dans un ensemble sous-régional plus vaste. Activités phares: élevage, tourisme balnéaire, écotourisme, production et transformation agricole. »

Aussi, la « communalisation intégrale » (avec la transformation des communautés rurales en communes), conjuguée à un redécoupage autrement plus rationnel des départements (érigés en collectivités territoriales dotées d’une assemblée départementale et d’un président élus), tel que cela est envisagé avec l’«Acte III de la décentralisation», trouve-t-elle ici à la fois toute sa pertinence et toute sa justification.

Sous ce rapport, donc, l’«Acte III de la décentralisation» est l’économie même de toutes négociations de paix en Casamance.

Voilà pourquoi, nous lançons un appel vibrant, en vue d’une appropriation réelle et objective de l’«Acte III de la décentralisation», de la part de tous et de chacun, et notamment de nos frères et sœurs du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance.

 

Dakar, le 26 octobre 2013.

Le Mouvement pour le Fédéralisme

et la Démocratie Constitutionnels (MFDC)

Jean-Marie François BIAGUI

Président

 L'auteur  Jean-Marie François Biagui
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (3)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Ici En Octobre, 2013 (20:27 PM) 0 FansN°:1
k la paix revient en casamance amine
Pauvre Afrique En Octobre, 2013 (22:51 PM) 0 FansN°:2
Cher aîné, en cette heure tardive, nous prenons connaissance de vos nouvelles reflexions! Respect à celui qui a mis sa vie balance sur l'autel du sacrifice national! Aucune leçon à donner à quelqu'un qui a eu le courage de ses idées....quand il fallait, pendant qu'on était dans la sécurité de la construction familiale! Nous ne sommes pas "casamançais" du point de vue admnistratif mais apparentés! Bref, ce n'est pas important...! De l'Amérique Latine à l'Afrique, nous avons compris que les mouvements de libération n'en sont uns que quand ils proposent une "voie nouvelle", les rebelles ne sont détestables que quand ils sont des bandits ( pas quand ils sont des poétes qui subliment leur combat); que les " hommes" sur le champ de bataille ne fuient pas par peur de la défaite, ni de la mort, mais...à cause du doute, et que les mouvements rebels qui sont morts l'ont été plus par soucis d'organisation et de luttes de pouvoirs que par déficit, oubli des rêves! En attendant, nous plancherons, plogerons, dans nos bouquins, nos cours ( d'histoire, de géo, d'anthop, de socio, de droit, de géo) pour comprendre les propositions ce cette "loi" sur la "décentrali".....! Vous avez encore le courage d'être un " républicain" repenti, nous, nous sommes désormais des communautaristes par réaction et résolus! Bonne nuit Monsieur.
Pauvre Afrique  En Octobre, 2013 (23:27 PM) 0 FansN°:3
Désolé pour les fautes; nous n'avons pas oublié notre Bescherelle, ni notre Grevisse ( la bible de la grammaire française)! Nous ne sommes pas les "chiens de garde" d'une langue étranère)! Seulement nous sommes dans l'urgence de répondre à une "déception"! Et encore une fois, bonne nuit Monsieur!

Ajouter un commentaire

 
 
Jean-Marie François Biagui
Blog crée le 30/12/2011 Visité 308388 fois 142 Articles 8076 Commentaires 22 Abonnés

Posts recents
Eux et nous, ou ce que révèle l’« affaire du zircon » en Casamance
Casamance : Communiqué du maquis du MFDC contre les fossoyeurs de la paix
Où l’on découvre ce que la démocratie n’est pas
Quand la RTS se couche, France 24 reste debout
Oser l’avenir
Commentaires recents
Les plus populaires