Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

De la tournée "économique" ou "politique" du président Macky Sall en Casamance

Posté par: Jean-Marie François Biagui| Samedi 21 février, 2015 15:02  | Consulté 1369 fois  |  0 Réactions  |   
COMMUNIQUE

En tournée « économique » ou « politique » pour une semaine en Casamance, le président Macky Sall a proclamé, ce jeudi 19 février 2015, la région Sud ‘‘Zone touristique spéciale d’intérêt national’’.

A cet effet, un projet de loi sera prochainement soumis à l’Assemblée Nationale, qui consacrera en l’occurrence l’exonération totale des charges fiscales et sociales pendant dix ans pour tous les opérateurs du secteur touristique. De même, le chef de l’Etat a annoncé la suppression prochaine de certaines taxes sur les billets d’avion.

Prétextant de l’inauguration des navires ‘‘Aguène’’ et ‘‘Diambogne’’, nouvellement réceptionnés, le chef de l’Etat a également décidé de subventionner le prix du ticket-passager à hauteur de 50%.

Ainsi, avec un coût-passager en classe économique divisé par deux, conjugué à un nombre de rotations multiplié par trois, ‘‘Aguène’’ et ‘‘Diambogne’’ venant en appoint à ‘‘Aline Sitoé Diatta’’, la Casamance n’apparaîtra plus comme un « pays » lointain aux yeux des voyageurs et autres usagers de tout bord. Du moins, cela s’avèrera une réalité, vécue quasi banalement comme telle, quand et seulement quand :

(i) le chenal du fleuve Casamance sera dragué et balisé avec une bonne signalisation, pour une meilleure navigation de jour comme de nuit. Toutes choses nécessaires, absolument nécessaires, dont le début de la matérialisation, selon le ministre des transports, est prévu au mois de mars prochain.

(ii) (quand et seulement quand) la route de contournement de la Gambie deviendra une véritable route nationale, de préférence à deux voies séparées, qui plus est une véritable route nationale complétée par le chemin de fer Ziguinchor – Kolda – Tambacounda – Dakar tant attendu et dont la réalisation fait une fois encore l’objet d’une promesse de la part du président de la République.

(iii) et, dans une moindre mesure, (quand et seulement quand) un pont verra le jour à Farafégny, en Gambie, pour enjamber le fleuve éponyme. Dans une moindre mesure disons-nous, à moins que, par miracle, un tel pont avec les deux tronçons gambiens de la transgambienne ainsi que leur exploitation ne relèvent de la souveraineté, en binôme, des Etats gambien et sénégalais.

En tout état de cause, les mesures annoncées par le président Macky Sall participent de ce que nous ne cessons nous-mêmes d’appeler de nos vœux depuis plus d’une décennie. A ce titre, nous félicitons et encourageons le chef de l’Etat.

Cependant, quoique qu’elles soient opportunes, ces mesures n’en restent pas moins insuffisantes, si l’on sait que, en ce qui nous concerne, nous préconisions et continuons de préconiser, entre autres, pour une véritable relance des activités socioéconomiques en Casamance : une exonération totale d’impôts, de taxes professionnelles et de charges sociales pendant dix ans pour toutes les entreprises basées en Casamance (et donc pas seulement pour celles du secteur touristique) ; une défiscalisation totale des lignes maritimes et aériennes Casamance – Dakar ou vers le reste du pays pendant dix ans ; une exonération d’au moins 50% des taxes sur les carburants sur l’axe Kaolack – Tambacounda – Kolda et sur tous autres axes de contournement de la Gambie.

Dakar, le 21 février 2015.

Jean-Marie François BIAGUI

Président du Mouvement pour le Fédéralisme

et la Démocratie Constitutionnels (MFDC)

 L'auteur  Jean-Marie François Biagui
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: De la tournée
 Les Commentaires sont desactivés.
 
Jean-Marie François Biagui
Blog crée le 30/12/2011 Visité 307125 fois 142 Articles 8076 Commentaires 22 Abonnés

Posts recents
Eux et nous, ou ce que révèle l’« affaire du zircon » en Casamance
Casamance : Communiqué du maquis du MFDC contre les fossoyeurs de la paix
Où l’on découvre ce que la démocratie n’est pas
Quand la RTS se couche, France 24 reste debout
Oser l’avenir
Commentaires recents
Les plus populaires