Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Casamance : Communiqué du maquis du MFDC contre les fossoyeurs de la paix

Posté par: Jean-Marie François Biagui| Dimanche 20 août, 2017 09:08  | Consulté 142 fois  |  0 Réactions  |   

Le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) dans l’ensemble de toutes ses composantes est très déçu, et très outré par la dernière déclaration de Robert Sagna diffusée à travers certains médias sénégalais.

Selon Robert Sagna, c’est lui et son GRPC qui auraient obtenu de Attika (la branche combattante du MFDC) le dépôt des armes pendant tous les vingt et un jours de campagne pour les législatives au Sénégal.

Le MFDC ne comprend toujours pas ce que veut ni ce qu’est en train de chercher Robert Sagna à travers cette multiplication de fausses déclarations.

Robert Sagna aurait-il avant le début de la campagne électorale pour les législatives, reçu l’information que les combattants avaient un projet de sabotages des activités des candidats pour qu’il intervienne afin de les en dissuader ?

Le MFDC demande à Robert Sagna de lui dire si c’est encore et toujours lui qui a demandé aux combattants de « rester sages » lors de la campagne présidentielle de 2012, des élections locales et de la campagne pour le référendum ?

Pourquoi malgré les multiples démentis Robert Sagna persiste-t-il toujours dans le mensonge aux populations et aux autorités sénégalaises ?

Est-il toujours obsédé par l’argent et la renommée qu’il obtient dans son fameux processus de recherche de la paix en Casamance ? Pourquoi persiste-il à faire croire qu’il bénéficie toujours de la confiance du MFDC ?

Comme d’habitude, il a à travers cette habile manœuvre cherché à s’attirer la sympathie des populations, des autorités et surtout de potentiels bailleurs de fonds.

Face à cette énième déclaration mensongère, la cellule de communication du MFDC tient à préciser que :

1- le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) a coupé tout contact avec Robert Sagna depuis le 14 octobre 2014.

2- Depuis cette date, aucun chef de l’aile combattante c’est-à-dire ni César Atoute Badiate, ni Salif Sadio, ni Paul Aloukassine, ni Ibrahima Compass Diatta ou Assambane Diémé n’a reçu en privé ou en publique Robert Sagna ou son émissaire pour négocier quoi que ce soit. Par conséquent toutes ses déclarations et tout ce qu’il tente et raconte depuis lors ne sont que fausses manœuvres et pures contrevérités.

3- Robert Sagna est en train de s’adonner à un exercice qui en réalité révèle sa vraie nature et ses sales manigances et ses conspirations dans le maintien de la situation de ni paix ni guerre en Casamance.

4- Robert Sagna n’est pas un acteur de paix sincère, il a formé un groupe avec uniquement quelques vieux casamançais de sa génération pour mieux vivre du conflit.

5- Robert Sagna veut limiter la crise en un simple problème casamanco-casamançais et considère tout autre intervenant comme un intrus voire un étranger alors qu’il était ministre d’Abdou Diouf qui a mis la Casamance à feu et à sang pendant plus de dix ans.

6- Robert Sagna se présente comme étant celui par qui tout le monde doit passer s’il veut parler ou intervenir sur le processus de recherche de la paix en Casamance sans se soucier des crimes perpétrés par lui et son mentor Abdou Diouf.

7- Tout individu ou organisation qui refuse de se laisser guider par lui est automatiquement « anéantie ». C’est ainsi qu’il a « combattu » et traiter de tous les noms d’oiseaux de mauvaises augures, des observateurs véridiques comme René Capain Bassène, « démoli », le groupe du Professeur Amsatou Sow Sidibé, « écrasé », la plateforme des femmes pour la paix en Casamance et « barré la route » à certains acteurs tels que Humanitarian Dialogue et San Egidio qu’il considère comme des concurrents directs. Il agit ainsi par peur que ces derniers découvrent son très sale mode d’opération sur le terrain.

Informations :

·         Il est grand temps pour le président Macky Sall de comprendre que ce n’est pas avec Robert Sagna et son GRPC qu’il parviendra à une paix en Casamance.

·         Robert Sagna s’agite pour que les hautes autorités aient l’impression qu’il est encore incontournable dans le processus de paix.

·         Le GRPC n’a plus d’interlocuteur au sein du MFDC aussi bien en son aile politico –civile que combattante.

·         Depuis 1992, Robert Sagna s’est impliqué dans le processus de paix sans un mandat de notre mouvement. Depuis lors il n’a jamais rien obtenu de concret. Il a fini d’abattre toutes ses cartes : corruption, deals, achat de conscience, conspiration, etc… dans le seul but de pouvoir continuer à sucer le sang des casamançais comme le fut son maître Abdou Diouf.

·         Le MFDC informe l’opinion Casamançaise, les autorités sénégalaises et les bailleurs sur un projet de médiation en faveur de la paix que sont en train de préparer Demba Keita député nouvellement élu et Robert Sagna. Ces derniers continuent de se présenter partout comme ayant la confiance du MFDC sans en amener la preuve. Ils ont assez profité du conflit en Casamance. Le MFDC n’a mandaté aucune de ces personnes dans une quelconque médiation et ne livrera aucune attestation écrite à ce sujet à ces colporteurs de la paix.

Recommandations :

·         Que Robert Sagna et Demba Keita cessent dans l’immédiat de parler au nom du MFDC.

·         Que Macky Sall et son gouvernement, mais aussi les représentations étrangères comprennent, une fois pour toute que le GRPC n’est pas un interlocuteur du MFDC et n’inspire pas la confiance de notre mouvement en lutte pour l’indépendance de la Casamance.

·         Que plus rien ne sera comme avant.

 

16 Août 2017

La cellule de communication du Maquis

 

 L'auteur  Jean-Marie François Biagui
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
 Les Commentaires sont desactivés.
 
Jean-Marie François Biagui
Blog crée le 30/12/2011 Visité 308528 fois 142 Articles 8076 Commentaires 22 Abonnés

Posts recents
Eux et nous, ou ce que révèle l’« affaire du zircon » en Casamance
Casamance : Communiqué du maquis du MFDC contre les fossoyeurs de la paix
Où l’on découvre ce que la démocratie n’est pas
Quand la RTS se couche, France 24 reste debout
Oser l’avenir
Commentaires recents
Les plus populaires