Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Avis d’expert ? Ou bien une simple lapalissade ?(I)

Posté par: Jean-Marie François Biagui| Samedi 20 octobre, 2018 18:10  | Consulté 95 fois  |  0 Réactions  |   

Le prochain président de la République, comme tous ses prédécesseurs, sera le président de tous les Sénégalais, qu’ils soient Croyants ou non. C'est-à-dire, qu’ils soient Musulmans (toutes obédiences confondues), Chrétiens (toutes chapelles confondues), Animistes, Agnostiques ou Athées. Qu’ils soient par ailleurs Rebelles Casamançais ou non.

Mais une constante voudrait que le président de la République, à la faveur du conflit en Casamance, l’un des plus vieux en Afrique, ait une idée, sinon haute – mais qui lui en demanderait tant ? – du moins honorable, mais guère de mépris, quant à la Rébellion et aux Rebelles Casamançais. Sachant, au demeurant, que le temps nous a tous appris, par la force donc des choses, qu’être Rebelle Casamançais, ne saurait être une tare, ni même simplement considéré comme tel.

Par définition, tout le monde en convient, le président de la République ne saurait être un Rebelle, même si, parfois, l’on est en droit d’en douter. En tous les cas, au Sénégal, le président de la République ne saurait être un Rebelle Casamançais.

C’est que, dans le contexte sénégalais, le président de la République ne saurait partager, sous aucun prétexte, la Cause défendue par les Rebelles Casamançais. Mais il leur doit en l’occurrence respect.

A plus forte raison, tout candidat à la magistrature suprême du pays, qui se veut sérieux, se doit-il d’afficher une posture qui appelle le/au respect à l’égard de ses potentiels futurs interlocuteurs dans la nécessaire recherche de la paix durable en Casamance, tandis que ces derniers le lui rendraient certainement, tout autant, voire plus.

C’est du moins ce que nous attendons des candidats déclarés à la prochaine Présidentielle, qui, appréhendant le « Problème Casamançais », en toute responsabilité, doivent se prémunir contre toute tentation de mépris à l’encontre de la Rébellion et des Rebelles Casamançais.

‘‘Et alors !!!’’ Voilà un cri, qui retentirait tel un cri d’indignation, et que nous eussions jamais aimé entendre de la bouche même de tout candidat à la Présidentielle, qui eût jamais été traité de « Rebelle Casamançais ». Au lieu, donc, de prendre cela pour une insulte.

Dakar, le 17 septembre 2018.

Jean-Marie François BIAGUI

Président du Parti Social-Fédéraliste (PSF)

 L'auteur  Jean-Marie François Biagui
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
 Les Commentaires sont desactivés.
 
Jean-Marie François Biagui
Blog crée le 30/12/2011 Visité 401661 fois 178 Articles 8171 Commentaires 25 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires